Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La ruche à idées

A l’écoute

8 Avril 2010, 06:51am

Publié par ISA

Aujourd’hui, rien à voir avec la broderie, ni le crochet mais un détour coté lecture :

 

Il y a quelques temps, j’ai eu l’occasion d’assister à une lecture de textes de jeunes auteurs … bon écrit comme ça, ça fait très sérieux : en fait, j’étais avec 2 autres amis comme « fan club » d’une amie qui devait justement lire ses textes.

J’avais déjà assisté à une rencontre avec un auteur (Léonora Miano) avec la médiathèque de ma ville et c’était un vrai régal car l’auteur parlait très bien de ces livres (ex « Contours du jour qui vient » / je vous le recommande au passage !). Des livres métaphores de l’Afrique d‘aujourd’hui et de ses manières de vivre, des passages durs mais apparemment moins que la réalité. Un vrai bon moment littéraire.

 

ECOUTE

 

Bref, mais j’en reviens à ma soirée d’écoute :

Chouette moment car finalement quand on est adulte, on n’a quasiment pas cette occasion de se poser et d‘écouter quelqu’un lire un texte. En disant cela, je mets à part l’écoute lors de présentation et de réunion de travail qui implique normalement des conséquences dans le travail quotidien futur. Là, je parle d’écoute au sens où les enfants écoutent une histoire, un conte, avec un certain plaisir d’entendre les mots jouer entre eux, être répétés, rythmés. Se faire raconter une histoire.

Mais, pour ce soir là, 2 heures de lecture d‘affilé et donc d’écoute … heu, là c’est long quand même ! 5 lecteurs différents, c’est beaucoup, surtout que les textes sont forcément inégaux, qu’on n’accroche pas à tous et que la théorie du meilleur pour la fin*, bof quand on n’est plus concentré en fin de journée (tard quoi), c’est juste un peu gâché…

Pour le début, comme mise en oreille, un premier texte sur justement la lecture de textes en public : pas trop long, mais juste des mots assemblés sur l’éclairage, la scène et j’en passe mais RIEN sur la voix et l’audition (…?!) … ben on oublie alors … Suivant, là c’est pas l’audition qui gène c’est la vue, si, si : je porte des lunettes et le reflet de l’e-book dans les spots dans les verres de lunettes, je vous garanti qu’il n’y a rien de tel pour déconcentrer un auditeur même docile. 2-3 ensembles de mots plutôt bien pourtant, mais le reste … comment dire …et bien disons que quand un auteur extrapole trop hors de son domaine et projette simplement ses à priori, bof … oh et puis ce reflet, allez je me recale dans ma chaise et j’écoute la suivante lectrice. Ben, là c’est ma copine alors déjà je ne suis pas objective et si en + elle me parle de Paris comme d’une ballade légère (presque poétique ?), là c’est sur je fais plus que m’accrocher au texte je m’envole avec les mots ;-)) Texte (trop) court mais bien rythmé. Peu de mots mais choisis, précis qui appelleraient presque une nouvelle (encore ! encore !).

Auteur suivant : une vraie découverte (enfin … bah, oui ma copine je savais déjà qu’elle a plein de talents divers et variés), un récit d’une densité qui pourrait tenir encore de nombreuses pages (ben, là c’est pas une nouvelle mais un livre à lui tout seul quoi). Bon moment donc ! Et redemander le nom à ma copine car à suivre.

Lecteur suivant : ha, là, 2 minutes, le temps de se dire que ça peut-être intéressant, mais après, après … il s’étale, se répète et plus ça dure plus on regarde le lecteur sans bien comprendre : le physique et la voix ne collent pas (mais pas du tout) avec une toute une partie du texte : pourquoi il parle de soldat ? Enfin si je sais, j’ai compris le sens du texte mais là c’est pas crédible ( !), même mon fils quand il fait « Ya Ya ! » avec une épée et qu’il me raconte qu’il est un chevalier, au moins il est DANS son personnage ! Je ne sais pas si c’est parce que je viens de finir un excellent livre (Les Cavaliers de Joseph Kessel) mais entendre quelque chose de « mièvre » après avoir été littéralement emporté dans les steppes en pays nomades... Un des rares « classiques » que je n’avais pas encore lu et je me demande d’ailleurs comment celui-ci m’avait échappé jusque là, car je l’ai vraiment dévoré.

 

Retour de ma copine pour sa 2ème lecture et c’est parfait pour réveiller les oreilles, un petit texte mettant en scène des quads, c’est tout de suite + rock and roll et à cette heure là, ça tombe bien. Bon, je vous l’ai déjà dis, je ne suis pas objective (on fait le fan club avec 2 autres amis) et si en plus elle écrit (et lit) bien, là j’suis doublement contente d’avoir traversé tout Paris (Sud/Nord) sous la pluie et l’hiver qui persiste ;-)

Bon, un petit air rock comme certaines nouvelles de Tonino Benacquista, à creuser miss...

Pour le dernier auteur, j’en ai déjà parlé ci-dessus (*).

 

=> bref, ça change de la broderie, même si quand je brode je me suis aperçue que je retiens + longtemps ce que j’écoutais à ce moment là (ex : reportage, documentaire …)  ;-))

 

Miss, je reviens t’écouter avec plaisir quand tu veux car tes textes ont un goût de trop peu ;-))

 

 

Commenter cet article

linou 09/04/2010 08:27


je n'ai plus le temps de lire et pour lire comme pour broder je suis équipée de loupes éclairantes (DMLA) cela me permet de continuer mes passions et tout ça pour dire que je préfère écouter et je
retiens donc mieux que de lire et avec cette maladie les lignes gondolent les lettres vont et viennent donc le mieux c'est d'écouter !
bisous
line