Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La ruche à idées

Cuivré !

24 Février 2012, 07:33am

Publié par ISA

Oui, c’est assez l’impression que j’ai, « cuivrée » comme enveloppée et portée en même temps, cernée c’est sûr par le son de 4 cors d’harmonie. Un instrument qui seul sonne déjà bien mais qui multiplié empli tout l’espace disponible et fait vite oublier qu’il n’y a pas d’autres instruments. Des paysages verdoyants (plutôt tendance sous-bois d’ailleurs …) ou de « western » s’imposent comme début d’imaginaire à toutes ses cadences.

 

Un moment privilégié, c’est juste ce que j’ai envie de retenir du concert auquel j’ai eu la chance d’assister avec ma fille samedi dernier. Tout d’abord parce que quand 4 amis jouent : c’est ensemble qu’ils donnent corps à la musique, c’est un regard qui guette le début de l’autre musicien, un rire retenu pour commencer le morceau suivant, un arrêt pour signaler la bonne mesure avec échange de politesse :  « mais on reprend où tu veux c’est pas grave » => oh non, ce n’est pas grave ! Ils peuvent même reprendre depuis le début, nous, le public,  on savoure !


COR REFLET

 

Et puis en parlant de public, découvrir son reflet justement dans le pavillon du cor de devant, et avoir l’impression que la salle vibre en même temps que l’instrument et le musicien. Instrument joueur avec les formes et joueur avec le temps car s’il étire le public dans le reflet de son pavillon, il rétrécit le temps qui file alors trop vite. L’effet cuivré certainement.

 

DSC07218

 

Chance aussi de voir et d’entendre le cor de poste (« posthorn ») : déjà vu en représentation (sur les boîtes aux lettres non ?), et là voir un « mini » cor, avec les « palettes à l’envers » comme a dit ma fille (!) et découvrir un « nouveau » son et puis apprendre qu’il faisait partie de la vie courante de Bach, ça laisse rêveur forcément… mini effet cuivré, sans doute.


DSC07225

Et puis réentendre le cor des Alpes, cet instrument un peu amusant à voir dans les fêtes folkloriques alpines. Et être contente d’écouter des notes un peu fausses, cet instrument déformant naturellement certaines notes :  mais franchement ça réveille les oreilles des notes aseptisées des CD !

Chance aussi, d’avoir un compositeur qui commente avec humour 2 morceaux juste avant qu’ils soient joués, comme un grand chef (de cuisine cette fois) qui vous présente sa meilleure recette et vous dis simplement « vous m’en direz des nouvelles ».

Et puis se dire que cette musique est pour une bonne action (pour l’école expérimentale de Bonneuil), alors là, c’est sur, ça ne gâche pas le plaisir de l’écoute. Bref, à l’unisson : bravo messieurs !


… et puis pour avoir un peu de rab' clic :

3476711003017


Commenter cet article

Anne-Marie 26/02/2012 09:29

Cuivré! Voilà un billet qui a attiré mon attention et plus encore quand le mot cor est apparu dans le texte me laissant penser que peut-être un de mes amis se cachait derrière cet ensemble. Quelle
chance avez-vous eue à l'écouter! Mon ami, c'est celui qui porte superbement la moustache et la barbe.
Anne-Marie du Japon

ISA 29/02/2012 21:07



Et bien justement je trouve qu'il joue très bien ... mais peut-être ne suis-je pas très objetive car j'ai + l'habitude de l'entendre : ma fille a la chance de l'avoir comme professeur !


Merci pour votre visite !